Dragon V2, une nouvelle navette spatiale

Une navette capable de transporter 7 astronautes à la fois vers la Station Spatiale Internationnale, c’est la principale nouveauté du projet mené par Space X.

Cette société privée financée par la NASA a dévoilé le 29 mai 2014 son prototype qui permettra, après les premiers tests à vide prévus pour 2016, d’envoyer des astronautes dans l’espace à partir du sol Américain (2017).

Cette capsule comporte plusieurs avancées techniques principales. Premièrement, cette navette a été construite pour être utilisée une dizaine de fois, notamment grâce aux 18 propulseurs qu’elle porte afin de se poser sur la Terre ferme. Finies les capsules jetables, se crashant au beau milieu de l’océan, dotées tout de même d’un parachute pour ralentir leur vitesse en fin de course. Ensuite, sa capacité humaine supplantant de 4 personnes celle des Soyouz utilisés actuellement, lui permettra encore de faire baisser le coût des voyages.

Vous l’aurez compris, on vise l’économie avec ce prototype, chose tout à fait légitime lorsqu’un siège pour l’espace peut monter jusqu’à plusieurs dizaines de milllions de dollars par têtes (76,3 millions par siège pour la période 2017-2018).

Mais derrière ces belles avancées techniques se cachant sous le capot de ce Dragon V2, il faut noter que son annonce fait tout juste suite aux tensions politiques du mois de mai entre les États-Unis et la Russie qui se sont répercutées sur certains choix concernant la Station Spatiale Internationale. Ce prototype permettra surtout d’abolir la dépendance Américaines aux vaisseaux russes Soyouz pour envoyer ses hommes dans l’espace. Elon Musk, PDG de Space X avait écrit sur son compte twitter « que le moment de dévoiler le nouveau Dragon V2 que SpaceX développe avec la Nasa était opportun…”

Plus d’infos avec cette video (en anglais).

Suivez nous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *