Des rongeurs stressés par des expérimentateurs masculins

Les études comportementales sont souvent sujettes à de nombreux biais environnementaux comme la luminosité, le bruit ambiant ou les repères spatiaux. C’est en voulant vérifier si la présence d’expérimentateurs diminuait la réaction à la douleur des rongeurs que l’équipe de Jeffrey Mogil, chercheur à l’université de McGill de Montréal, a observé un phénomène allant encore plus loin que ses préoccupations initiales.

Rat article Romain mai

L’expérience consistait à mesurer les “expressions faciales” (indice de douleur développé par J Mogill il y a quelques années[1]) du rongeur suite à une injection dans la cheville par un expérimentateur masculin ou féminin partant immédiatement de la salle ou y restant le temps de l’observation. Les scientifiques ont alors observé que les animaux ont eu une réaction à la douleur plus faible dans 40% des cas quand un homme plutôt qu’une femme était resté dans la salle.

Voulant poussez un peu plus loin leur analyse et pour vérifier si le facteur indiquant la présence de l’expérimentateur était olfactif, la même expérience fut reconduite en présence d’un T-shirt porté par un homme ou en présence d’un animal masculin lors du test, et les résultats furent similaires.

Une des explications apportée par l’équipe de J Moggil est que l’effet antalgique de la présence d’un indice de présence d’un individu masculin était causé par l’augmentation du stress de l’animal et une libération de glucocorticoïdes (cortisol).

Cette découverte ne remet pas en question tout le lot d’expérimentations comportementales effectuées sur la perception de la douleur ou le stress par des hommes, mais pourrait, en partie, expliquer certains biais de reproductibilité entre laboratoires ou expérimentateurs.


[1] Coding of facial expressions of pain in the laboratory mouse, Nature Methode, 2010

Source: Olfactory exposure to males, including men, causes stress and related analgesia in rodents, Nature Methods (2014)

Crédit Photo: theglobalpanorama

Suivez nous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *