Les différentes aides aux étudiants

L’événement marquant du mois dernier fut l’annonce du gouvernement qui, sous couvert d’un désir d’économie, a émis l’hypothèse de vouloir supprimer les APL pour les étudiants non-boursiers.

Il s’en est suivi une réaction de l’ensemble des organisationsétudiantes exprimant leur désaccord avec ce choix.
Le gouvernement a alors répondu que les APL pour les étudiants non-boursiers ne seraient pas supprimées.

Je vous propose ce mois-ci de faire un bref retour sur le fonctionnement de notre système d’aides sociales pour les étudiants.

Il existe trois types d’aides différentes :

1. Les Bourses sur Critères Sociaux (BCS)

Le droit aux bourses est établi selon trois critères :

 

  • revenu des parents de l’étudiant

 

  • distance domicile – lieu d’étude

 

  • Nombre de frères et sœurs à charge des parents et qui sont dans l’Enseignement Supérieur

 

En fonction du résultat obtenu, on est classé dans un échelon qui nous donne le montant des bourses que l’on recevra pour 10 mois d’études. Il existe 9 échelons, 0, 0bis, jusqu’à 7,  qui donnent droit de  l’exonération des droits d’inscription dans l’enseignement supérieur à 5500€ par an.

Il est d’ailleurs encore temps de remplir votre DSE pour pouvoir bénéficier des bourses l’année prochaine. Rendez-vous ici!


2. Les Aides Personnalisées au Logement (APL)

Les APL sont les seules aides qui ne prennent pas en compte le revenu des parents, mais ne considèrent que les ressources propres de l’étudiant ainsi que la composition de son foyer, la situation géographique du logement et son prix. Cette aide est distribuée par la CAF et s’adapte donc plus ou moins aux prix du marché.

3. La ½ part fiscale

La ½ part fiscale est une réduction d’impôts basée sur le nombre de personnes comprises dans un foyer fiscal. Il s’agit de calculer un quotient familial divisé en parts et demi-parts. Un couple seul vaut 2 parts, chaque enfant dans le foyer fiscal vaut 1/2 part. Cependant lorsqu’un couple à 3 enfants ou plus à charge chaque enfant compte pour 1 part complète. Donc un couple avec 2 enfants = 3 parts et un couple avec 3 enfants = 5 parts. A partir de ce quotient est calculée la réduction d’impôts. Elle peut aller jusqu’à 1500€ par ½ part fiscale.

Voilà, vous savez tout ! Vous devriez être plus à même de comprendre les prochains débats qui pourraient suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *